Qui nous sommes

Un bref résumé des réalisations, des résultats attendus et des raisons pour lesquelles vous devriez envisager d’aider, par tous les moyens possibles, les conseillers en services communautaires dans la mise sur pied d’une association

  • Depuis 25 ans, bon nombre de conseillers et conseillères en services communautaires veulent faire front commun pour faire reconnaître leur formation.
  • En 2011, on a relancé des efforts sérieux en vue de mieux s’organiser dans le cadre d’un processus de collaboration avec le gouvernement pour examiner le ‘secteur des services communautaires’, appelé parfois le ‘secteur des soins communautaires’.
  • Ce secteur regroupe près de 12 000 travailleurs dans l’ensemble du Nouveau-Brunswick, dont environ 2500 à 3000 conseillers ou conseillères en intégration communautaire oeuvrant au sein d’organismes de services résidentiels, de services d’aide à l’emploi, de soins auxiliaires et de services à la famille.
  • Depuis trop longtemps, ce secteur a été négligé dans les budgets gouvernementaux. Par exemple, de 2002 à 2012, le budget de Développement social a augmenté de 50 %, alors que celui de notre secteur a augmenté de 20 % pour certains domaines et aucune augmentation dans la plupart des autres. Cet exemple démontre pourquoi nous avons pris du retard par rapport à la hausse du coût de la vie …
  • Les salaires dans ce secteur sont maintenant reconnus comme étant parmi les plus bas au Canada pour un travail similaire.
  • Grâce aux efforts déployés récemment pour mieux s’organiser et assurer une participation efficace du gouvernement; on a noté une légère amélioration qui, au mieux, peut être considérée comme un simple début :
    • Le gouvernement reconnaît maintenant que les employés oeuvrant dans ce secteur sont indispensables pour offrir des services sociaux et des services de santé;
    • Un comité directeur provincial a été formé en 2015 à titre de forum pour obtenir l’engagement du gouvernement par rapport aux questions de qualité de la pratique et d’équité dans les conditions de travail;
    • Suite à cette démarche, ce secteur a obtenu des investissements sans précédents dans les récents cycles budgétaires, augmentant ainsi le salaire de 1 à 2 $ de l’heure dans certains domaines de l’emploi;
    • De plus, le secteur est maintenant reconnu comme comptant deux groupes clairement définis et distincts, soit les conseillers en services communautaires (CSC) et les préposés aux services de soutien à la personne (PSSP);
    • Les CSC peuvent maintenant obtenir une reconnaissance professionnelle en vertu des lois et règlements de la province. Cela devrait leur procurer une plus grande crédibilité et, espérons-le, des salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail, c’est-à-dire un cheminement de carrière intéressant. Cependant, il reste encore beaucoup à faire;
    • On s’attend à ce que les frais associés à la reconnaissance professionnelle des employés soient couverts par le gouvernement d’une manière qui n’a pas encore été déterminée.
  • Des efforts considérables ont été déployés afin de soutenir et améliorer la qualité des services. Il reste encore beaucoup à faire pour assurer l’équité dans les conditions de travail et les taux de rémunération de base. Cela dépend autant de ce que nous faisons en tant que conseillers en services communautaires que de ce que fait le gouvernement.
  • Une composante essentielle de cet effort est la formation d’une association d’employés provinciale bilingue, autofinancée et démocratique qui se concentre sur deux buts généraux, soit : a) la qualité de la pratique et b) l’équité dans les conditions de travail.
  • Cet effort a pour but d’atteindre un niveau d’organisation semblable à celui des infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés, des travailleuses et travailleurs sociaux, des infirmières et infirmiers, des enseignantes et enseignants et de tous les autres professionnels ou paraprofessionnels respectés ayant un cheminement de carrière intéressant et une rémunération raisonnable.
  • Nous ne méritons rien de moins et nous vous invitons à vous joindre à nous… Ensemble, on peut faire la différence!