Association des conseillers en services communautaires du Nouveau-Brunswick

CSCs.… une lueur d’espoir et un symbole de dignité dans nos collectivités

L’Association des conseillers en services communautaires du Nouveau-Brunswick (ACSCNB) vous souhaite la bienvenue sur votre page web. Les membres du conseil d’administration de votre association ont travaillé d’arrache-pied pour que ce rêve de longue date devienne réalité. Les démarches en vue de fonder une association dûment constituée ont commencé au printemps 2018 et C’est au mois de décembre de la même année que nous avons atteint notre but. Vous trouverez tout le travail qui a été accompli en votre nom sur cette page web.

Un important comité, composé de représentants du ministère du Développement social, du ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail (EPFT) et d’autres membres du gouvernement, a été mis sur pied en 2012. C’est par ce comité qu’il fut déterminé que notre secteur comptait deux groupes distincts, soit les préposés aux services de soutien à la personne (PSSP) et les conseillers en services communautaires (CSC). L’association a été formée pour regrouper tous les CSC de la province. Le comité travaille en collaboration avec des sous-comités afin d’obtenir une reconnaissance professionnelle volontaire pour les CSC. L’acquisition d’une reconnaissance officielle à titre de professionnels dans notre secteur de services est une étape importante pour nous aider à obtenir ce qui nous revient de la part du gouvernement.

Nous, les représentants de l’ACSCNB, participons à des rencontres avec les représentants du gouvernement depuis 2018 et nous parlons en votre nom. Nous avons réussi à obtenir des fonds de l’EPFT pour mettre l’ACSCNB sur pied. Il reste encore beaucoup de travail à faire, et nous ne pouvons pas continuer sans votre aide et votre engagement.  Votre association pourra porter vos problèmes et vos préoccupations à l’attention du gouvernement en votre nom.  Ceci inclut naturellement, des salaires plus élevés et de meilleures conditions de travail. Nous avons déjà été en mesure de présenter certaines de vos préoccupations au gouvernement et avons effectivement obtenu une amélioration salariale.

Cependant, si vous voulez que l’ACSCNB continue d’agir en votre nom et qu’elle le fasse de façon plus efficace, nous avons besoin de votre contribution comme membre payant. Nous vous demandons donc, de payer un montant équivalant à un café par semaine, soit 100 $ par année.  

Votre adhésion est nécessaire pour assurer la viabilité de l’association et des efforts soutenus au nom des CSC. Le fait d’être reconnus comme travailleurs essentiels par le gouvernement est un pas dans la bonne direction. Cela nous donne plus de poids lors de nos rencontres avec les représentants du Développement social et d’autres représentants du gouvernement. L’association est l’instrument qui nous permet d’atteindre nos buts communs. Le nombre de membres est de la plus haute importance et nous devons pouvoir nous y appuyer lors de nos rencontres avec les représentants du gouvernement. Votre intérêt ainsi que votre participation sera notre FORCE pour atteindre nos objectifs.

Il était convenu de vous offrir des séances d’information au printemps 2020. Considérant les circonstances (COVID-19) nous avons dû mettre nos projets sur pause. Cependant, il est essentiel de poursuivre notre travail et notre rôle pendant cette pandémie. Nous aimerions beaucoup atteindre notre objectif, qui est de recruter 600 membres d’ici la fin avril de cette année. Il est évident que nous avons besoin de votre engagement et de votre adhésion pour continuer de vous aider à améliorer vos conditions de travail.  

Il y a très longtemps que notre secteur attend d’avoir sa juste part du budget du gouvernement et d’être reconnu comme « association de travailleurs essentiels et professionnels » en obtenant finalement ce qui nous revient. L’année 2020 devait être notre année : un comité de travail avec le Développement social, une association pour vous, les employés, la coalition du secteur et l’EPFT, cherchant à obtenir une reconnaissance professionnelle, et le projet d’équité salariale visant à établir et à promouvoir des salaires équitables pour notre secteur. Tous les éléments étaient en place pour défendre les intérêts de notre secteur…

Puis la pandémie a frappé! Ce n’est certes pas le dénouement auquel nous nous attendions. Nous n’avons rien obtenu… aucune reconnaissance professionnelle… aucune cotisation à l’association pour nos employés ni aucuns fonds pour couvrir les frais d’organisation et d’administration. Cependant, nous sommes résilients et persévérants et nous nous en sortirons encore plus forts qu’avant. Les choses avancent, à un rythme plus lent, mais elles avancent tout de même, et nous savons où nous devons concentrer nos efforts et nos énergies.

Dans un dossier connexe, la Coalition pour l’équité salariale a terminé son travail en vue d’établir des salaires équitables pour notre secteur. Comme vous le savez, les membres de la coalition ne peuvent donner au gouvernement le mandat de nous verser les taux salariaux établis dans le cadre de ce projet, par exemple, le taux salarial de base (recommandé) d’un employé régulier d’une résidence communautaire devrait être de 25,25 $ de l’heure. Néanmoins, ils travaillent aussi à la défense de nos intérêts, et je profite de l’occasion pour vous demander de partager toute l’information provenant de la Coalition pour l’équité salariale sur les médias sociaux. 

Nous n’avons pas autre choix que de nous engager davantage à promouvoir à la fois l’équité salariale et la qualité des conditions de travail pour les travailleurs dans notre secteur de services. Personne ne devrait mener ce combat seul. Devenez membre dès maintenant!  Attention, votre adhésion sera notre FORCE

 

Lise Hitchcock, présidente

NOTRE MISSION

Promouvoir l’excellence dans la pratique des CSC

NOTRE VISION

L’excellence des services grâce à l’apprentissage et à des conditions de travail optimales

NOS VALEURS

Respect, honnêteté, attitude, excellence, innovation, collaboration, intégrité, transparence, compassion, équité

NOS OBJECTIFS

  • Voir à ce que 600 personnes travaillant dans les services à la famille, les soins auxiliaires, les organismes du Programme d’emploi et des services de soutien (anciennement connu sous le nom de ADAPF), les résidences communautaires, et d’autres employés qui sont des CSC reconnus deviennent membres de l’ACSCNB d’ici le mois d’avril 2021.

  • Obtenir un salaire de base de 25,25 $ l’heure pour les CSC d’ici le mois d’avril 2026.

  • Voir à ce que 80 % des CSC oeuvrant dans le secteur obtiennent une reconnaissance professionnelle en vertu du processus établi par le ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail d’ici le 1er avril 2023.

  • Utiliser les priorités de cours fixées en vertu du processus établi par le Comité consultatif du programme et des meilleures pratiques dans les milieux de travail des CSC en vue de : 1) déterminer les besoins en formation continue des CSC; et 2) définir les meilleures méthodologies et meilleurs modes d’apprentissage pour les CSC d’ici la fin du mois de mai 2022.